CARACTÉRISTIQUES AVANCÉES DES PDU POUR BAIES

L’équipe du data center chez J.R. Simplot avait identifié plusieurs fonctionnalités que la société souhaitait intégrer dans son data center : la commutation et la mesure de l'alimentation au niveau de chaque prise, la surveillance des paramètres ambiants, la gestion des utilisateurs, les seuils et les alertes, un logiciel de gestion de l'énergie et un facteur de forme adapté aux PDU pour baies.

La mesure de la consommation devait être possible à la fois au niveau des PDU de baie et de chaque prise de courant du PDU. Une interface utilisateur basée sur un navigateur Internet et permettant un suivi et un contrôle aisés et possibles depuis n'importe où était un facteur essentiel. La compatibilité avec le logiciel de gestion de l'énergie était aussi importante que la précision réelle, tout particulièrement pour la consommation électrique (kwh).

La commutation au niveau de chaque prise était requise pour le contrôle à distance, tandis que le délestage par l'arrêt d’équipements non critiques était important en cas de défaillance d'alimentation. La commutation au niveau de chaque prise devait également être utilisée conjointement avec les services d'annuaire LDAP et Active Directory®, pour la gestion des utilisateurs et la fourniture d'électricité.

Des sondes ambiantes faciles à mettre en place pour mesurer la température et l'humidité faisaient partie du cahier des charges. Des seuils et des alertes, critiques et non critiques, afférents à l'alimentation et aux paramètres ambiants devaient également être pris en charge.

Le logiciel de gestion de l'énergie devait recueillir les données de consommation et d'environnement au fil du temps, analyser ces données et être suffisamment souple pour créer des rapports définis par l'utilisateur pour l'équipe environnement de l’entreprise.

Enfin, le personnel du data center souhaitait des PDU zéro-U car ces unités n'occupent pas d’espace dans les baies et permettent un câblage court, un cheminement des câbles plus net, ainsi qu’une meilleure circulation d'air. Comme les PDU zéro-U peuvent compliquer l'installation des équipements à l'arrière des baies, le client a demandé des PDU à profil bas avec des options flexibles et sécurisées de montage en baies.

 

LE PROJET DE DATA CENTER

L'un des objectifs du data center consistait à améliorer l'efficacité énergétique. L'approche choisie fut de passer d'une alimentation monophasée de 120 Vca à 240 Vca. Les serveurs sont généralement dotés d'alimentations universelles prévues pour accepter des tensions situées entre 100 à 240 Vca sans modification significative.

Il est plus efficace d'alimenter les baies d'équipements informatiques avec des tensions plus élevées que plus basses car la résistance et les pertes dues à la transmission sont plus faibles. Une tension plus élevée peut également fournir une plus grande puissance apparente. Le data center de J.R. Simplot est passé de quatre PDU de 15 A sous 120 V par baie à deux PDU de 30 A sous 240 V par baie, doublant ainsi la puissance disponible:

  • 120 V x 15 A x 0,8 x 4 PDU = 5,8 kVA
  • 240 V x 30 A x 0,8 x 2 PDU = 11,5 kVA

Un autre objectif visait à fournir des informations précises, détaillées et granulaires sur l'utilisation de l'énergie au niveau de chaque baie. Le suivi au niveau de chaque prise de courant (et pas uniquement au niveau du PDU) était notamment souhaité pour deux raisons principales.

La première était la gestion de la capacité. Dans le passé, les équipements étaient amenés dans le data center et installés sans test préalable pour déterminer la consommation, sans qu'une attention suffisante ne soit portée à la capacité d'alimentation des baies. Par conséquence, des racks d'équipements informatiques se mettaient à l'arrêt en raison d'installations « sauvages » d'équipements.

Grâce à l’ajout de PDU intelligents qui fournissent des informations sur alimentation au niveau de chaque prise, le personnel du data center est désormais en mesure de tester les équipements et de connaître la consommation d'énergie de chaque appareil. La collecte des informations relatives à la consommation dans le temps permet en outre de générer des rapports afin de déterminer les pics de charge. Ces informations sont très utiles avant de procéder à une migration, un regroupement ou une installation. Des décisions peuvent être prises à l'avance concernant les équipements, leurs emplacements et les appareils qui peuvent être déplacés pour conserver une marge d'alimentation disponible.

Les installations « sauvages » d'équipements ont été stoppées grâce aux fonctions de gestion des utilisateurs de LDAP et Active Directory®. Désormais, les prises disponibles pour de nouveaux équipements sont alimentées lorsque le data center est en mesure de le faire.

La seconde raison du suivi au niveau de chaque prise était liée à la nécessité de pouvoir réaliser un dépannage détaillé. Certains serveurs rencontraient des problèmes récurrents, mais l'équipe du data center avait des difficultés à isoler les facteurs en cause. Elle souhaitait déterminer s'il y avait un lien entre les défaillances et l'alimentation. Le suivi au niveau de chaque prise permet à l'équipe d'identifier les machines qui provoquent des pics de charge. Cette étude est utilisée au cours des évaluations d'équipements afin de comparer et valider les valeurs d'efficacité avancées par les fabricants. Elle permet également d'identifier et d’éliminer les serveurs inefficaces. La consommation de puissance liée à des tâches telles que les applications de sauvegarde et de base de données est également évaluée.

L'accès simple et rapide aux données environnementales était un atout important. Les capteurs Raritan se branchent simplement aux PDU pour baies Dominion® PX et exploitent leur connexion Ethernet. Les données environnementales qu'ils fournissent s'affichent sur la même interface utilisateur de type Web que les informations d'alimentation. Des seuils et alertes, critiques et non critiques, afférents à l'alimentation et aux conditions ambiantes sont fournis à l'aide de SNMP v2 et v3. Ces alertes sont importantes dans la mesure où la température ambiante du data center est définie sur une valeur supérieure afin de réduire les coûts de refroidissement et de respecter les dernières recommandations de l'ASHRAE.

Le logiciel de gestion de l'énergie Power IQ de Raritan, une appliance virtuelle certifiée VMware, est utilisé par le data center pour configurer les PDU de façon globale. Il est également utilisé pour collecter au fil du temps des données de consommation et d'environnement, analyser ces données et établir des rapports. Ces rapports, qui peuvent être organisés par service, type d'équipements ou emplacement, sont fournis régulièrement à l'équipe environnement de J.R. Simplot, et témoignent de l’engagement actif de l'équipe du data center dans cette démarche d’entreprise.

 

Télécharger ce cas client

 

FAITS & CHIFFRES

Client

J.R. Simplot est l’une plus grandes entreprises non cotées des États-Unis spécialisées dans l’alimentaire et l’agroalimentaire.


Enjeux

  • Amélioration de l’efficacité énergétique pour soutenir les initiatives écologiques de l’entreprise.
  • Augmentation de la densité dans les baies en adaptant le nombre d’appareils à la capacité d’alimentation.
  • Dépannage plus efficace et mise en place de systèmes de gestion des risques.

Solutions

  • PDU intelligents avec mesure de la consommation au niveau des prises
  • Logiciel de gestion de l'énergie Power IQ
  • Solution KVM sur IP Dominion et capteurs de surveillance de l’environnement ambiant

Résultats

  • Des PDU intelligents avec mesure de la consommation au niveau des prises qui permettent d’exploiter pleinement la capacité des baies
  • Une mesure de la consommation au niveau des prises qui permet d’écarter les machines défectueuses ou inefficaces
  • Des capteurs de surveillance des conditions ambiantes et un logiciel émettant des alertes et garantissant le respect des recommandations