PROGRAMME MONDIAL DE GESTION D'ENERGIE DANS LES LABORATOIRES CISCO

Lorsque Cisco a cherché à réduire sa consommation d’énergie et les coûts afférents, l’entreprise a naturellement ciblé ses laboratoires, puisqu’ils totalisent 60 % de la consommation totale d'énergie de l'entreprise pour seulement 10 % de son parc immobilier. Au total, les laboratoires s'étendent sur une surface de plus de 213 677 m2. Utilisés pour développer et tester les produits, ainsi que pour l'assistance et la vente aux clients, ils consomment plus de 900 MWh par an, pour une facture d'électricité annuelle globale de plus de 80 millions de dollars. Ils représentent la plus importante source d'émissions de gaz à effet de serre de l'entreprise.
Les laboratoires Cisco sont semblables à des data centers dans la mesure où ils constituent des environnements informatiques dynamiques avec des contraintes d'alimentation et de refroidissement variables. Présents partout dans le monde, les laboratoires occupent des surfaces allant de 93 à 1 858 m2 et leurs équipements vont de quelques baies à plusieurs centaines pour les installations complètes de R&D, essais, vente et services.

Pour réduire la consommation électrique de ses laboratoires, Cisco a lancé un programme sur deux ans entre fin 2011 et juillet 2013. Avant l'approbation du projet, un calcul initial de retour sur investissement prévoyait une rentabilité au bout de deux ans. Un budget était alloué au programme de gestion d'énergie, mais chaque laboratoire devait justifier d'un seuil de rentabilité pour chacun de ses projets.

Le programme faisait partie de l'engagement global de Cisco dans le domaine du développement durable, dont l'objectif était de réduire les émissions de gaz à effet de serre du groupe d'ici 2012 en utilisant comme référence le niveau de 2007 (l'entreprise a revu son engagement pour 2013 et au-delà). Le programme global portait principalement sur trois axes : la technologie, l'infrastructure et le personnel.

 

TECHNOLOGIE

Les économies les plus importantes ont été obtenues en déployant des PDU (bandeaux de distribution électrique) intelligents dans tous les nouveaux laboratoires et dans ceux faisant l'objet d'une rénovation majeure, ainsi que dans les laboratoires existants (la priorité dépendait des seuils de rentabilité). Les PDU intelligents permettent un contrôle automatique et à distance de l'équipement des laboratoires, fonction particulièrement importante dans la mesure où la plupart des équipements n'ont pas besoin d'être constamment en marche. La quantité d'énergie économisée par les PDU intelligents est très variable d'un laboratoire à l'autre (de 5 à 60 %). Cisco a déclaré avoir installé 11 000 PDU intelligents avant juillet 2013 dans l'objectif de réaliser une économie annuelle d'électricité d'au moins 8,6 millions de dollars. L'entreprise a acheté des PDU compatibles avec l'infrastructure EnergyWise de Cisco ce qui a, selon l'entreprise, levé les obstacles à leur intégration. EnergyWise, la technologie réseau de Cisco, permet d'alimenter, surveiller et gérer toute une gamme d'équipements à connexion IP.

Cisco a également développé et déployé des scripts d’extinction automatique des chambres réservées aux essais de conception environnementale (EDVT, Environmental Design Verification Test), qui restaient jusqu'alors sous tension en permanence. Cette initiative a permis de réaliser une économie supplémentaire de plus de 250 000 dollars. Pour finir, Cisco a documenté toutes les consommations d'énergie de ses laboratoires dans le monde et a enregistré ces informations dans une base de données centrale qui comprend également des ressources techniques comme des outils, des applications et des guides.

 

INFRASTRUCTURE

Pour identifier les économies, Cisco a réalisé des audits énergétiques dans certains laboratoires en se concentrant sur les débits d'air. Les projets d'optimisation énergétique peu coûteux ou n’exigeant aucune dépense (par exemple, des modifications de l'agencement en vue d’améliorer la circulation d'air) ont été réalisés en premier. Au total, 19 projets d'infrastructure ont été financés à ce jour et devraient permettre une réduction cumulée des coûts d'énergie annuels de 564 000 dollars. Ces projets incluaient notamment :

  • l'installation de variateurs de fréquence (VFD, Variable Frequency Drive) sur les systèmes de refroidissement
  • la mise à niveau des commandes de compression des refroidisseurs
  • l'installation de systèmes de refroidissement secs
  • l'optimisation de l'agencement des équipements et des valeurs de consigne
  • l'installation de diffuseurs et de panneaux d'obturation
  • l'optimisation de la circulation d'air en déplaçant des dalles de plancher et en procédant au confinement des allées chaudes et froides

Cisco déclare que le programme est en voie d'atteindre, voire de dépasser ses objectifs en matière de retour sur investissement et de réduction des émissions de gaz à effet de serre, et indique avoir réduit ses coûts d'électricité d'au moins 9 millions de dollars par an. Le programme des laboratoires a également fourni à d'autres organisations un plan directeur pour la mise en œuvre de programmes d'économie d'énergie.

 

PERSONNEL

L'initiative a demandé une large adhésion de la part de nombreuses parties prenantes : environ 40 000 collaborateurs assurent le fonctionnement des laboratoires. Cisco a employé différentes stratégies pour impliquer son personnel, y compris la communication, l’octroi de formations et la reconnaissance. Les outils et stratégies d'implication du personnel incluaient notamment :

  • l'obligation de mettre à l'arrêt les laboratoires lors des jours fériés et des fêtes de fin d'année, réalisant ainsi une économie de 1,1 million de dollars (10,5 millions kWh)
  • la mise en place d'un programme Champion de l'énergie, dans le cadre duquel 80 collaborateurs issus des différents laboratoires ont été désignés « agents du changement »
  • l'installation de panneaux d'affichage numériques dans les 240 laboratoires les plus énergivores, afin d'indiquer les progrès effectués et d'afficher des informations pertinentes (et parfois insolites) sur les économies d'énergie
  • un système de « boîte à idées » en matière d’économies d'énergie via WebEx Social
  • la définition d'objectifs de performances au niveau individuel et au niveau de chaque laboratoire
  • la récompense et la reconnaissance des collaborateurs qui ont démontré une démarche d’économie d’énergie, avec des cartes-cadeaux, des primes et des vélos tout terrain (les récompenses étant proportionnelles aux économies réalisées)

 

Télécharger ce cas client

FAITS & CHIFFRES

Le client

Cisco est le leader mondial de la transformation numérique, de l'IT et des réseaux. Il conçoit, fabrique et commercialise des équipements de mise en réseau et autres produits sur IP (Internet Protocol) pour l'industrie des télécommunications et des technologies de l'information. L'entreprise propose également des services associés à ces produits et à leur utilisation.


Enjeux

Cisco cherchait à réduire la consommation d'énergie de ses laboratoires d'essai et de développement, qui constituent des environnements informatiques dynamiques avec des contraintes d'alimentation et de refroidissement variables.


Résultats

  • Le fabricant d'équipements réseau Cisco Systems a déclaré être en passe de réaliser des économies d'énergie d'au moins 9 millions de dollars par an grâce à un programme complet de gestion de l'énergie déployé dans plus de 1 600 de ses laboratoires dans le monde.
  • Ces économies résultent essentiellement du déploiement d'environ 11 000 PDU intelligents qui ont permis de réaliser une économie annuelle en électricité d'au moins 8,6 millions de dollars.
  • Les autres recherches d'économies se sont concentrées sur les améliorations du refroidissement et de la circulation d'air.